Les nouveaux géants des mers

Situées à 20 km au large de Viana do Castelo, au Portugal, trois éoliennes géantes se dressent à 185 m au-dessus de la surface de l'océan. Ces éoliennes de 8,4 MW sont installées sur trois plateformes WindFloat® ancrées au fond de la mer à 100 m de profondeur à l’aide de lignes d'amarrage caténaires. 

Ce projet innovant marque plusieurs premières mondiales ; c’est notamment le premier projet de grande envergure à utiliser la technologie semi-submersible, le premier parc éolien flottant en Europe continentale et le premier parc éolien flottant à obtenir un financement bancaire. Le projet WindFloat Atlantic permet d'alimenter 60 000 foyers en énergie propre et renouvelable.

Première mise en service

2019

Capacité du projet

25 MW

Éolienne

Vestas V164

Capacité de l'éolienne

8.4 MW

Durée d’exploitation prévue

25 years

Distance aux côtes

20 km

Profondeur d'eau

100 m

Commanditaires du projet

Ocean Winds, Repsol, Principle Power

Financement

Banque Européenne d'Investissement, prêt de 60 millions d'euros

Certification

American Bureau of Shipping, DNVGL

1 / 4

La valeur de l'expérience

Le projet WindFloat Atlantic a été développé sur les bases du projet WindFloat 1 qui a produit de l'électricité pendant cinq ans dans les conditions extrêmes de l'océan Atlantique, sur un site situé à seulement 50 km au sud.

Cette expérience réussie a donné au consortium WindPlus, aux banques et aux fournisseurs, la confiance nécessaire pour passer à l'étape suivante de la technologie flottante : un projet présentant une analyse de rentabilité sur 25 ans, intégrant les plus grandes éoliennes disponibles sur le marché et de nombreuses autres technologies permettant d’envisager de futurs projets d'éoliennes flottantes de grande ampleur. 

WindFloat Atlantic est en exploitation depuis 2019 et fournit de précieuses données, que nous utilisons pour affiner nos modèles et processus, nous permettant ainsi d’aller plus loin dans l'optimisation des prochaines générations de WindFloat®.

Ces connaissances issues de l’exploitation sont d’ores et déjà intégrées au processus de conception des futurs projets à grande échelle, amenant de nouvelles réductions des coûts et des risques.